Revue des Maires de Haute-Garonne 2017

Le 21/12/2017

Les maires et présidents de Haute-Garonne se sont retrouvés le 7 octobre dernier à Portet-sur-Garonne pour l’assemblée annuelle de l’AMF31. L’occasion de dresser un bilan financier et d’activité des actions de l’association, mais aussi et surtout d’échanger autour des multiples problématiques auxquelles sont confrontés les élus de l’échelon de base de la vie démocratique et du service public. Les parlementaires haut-garonnais, députés (Monique Iborra, Joël Aviragnet) et sénateurs (Françoise Laborde, Alain Chatillon, Claude Raynal), le préfet de la région Occitanie-Pyrénées-Méditerranée, les représentants des services de l’État en Haute-Garonne, le représentant du président du conseil régional d’Occitanie-Pyrénées-Méditerranée, le président du conseil départemental de Haute-Garonne, le maire de Toulouse, ont participé à ces échanges, notamment dans le cadre d’un débat très animé.

 

Les bilans financiers et d’activité de l’Association des maires de Haute-Garonne approuvés

En 2017, l’association des maires et présidents d’intercommunalités de Haute-Garonne fédère 588 communes et 17 intercommunalités et regroupe des territoires aux caractéristiques diverses. Présentés respectivement par Louis Palosse (trésorier) et Paul-Marie Blanc (vice-président délégué et rapporteur), les bilans financier d’activité 2017 [Données clés, pages 10 à 15] traduisent une capacité à conjuguer maîtrise budgétaire et amélioration constante du service rendu. Ce service se concrétise notamment en appui technique et d’information, mais aussi en représentation au sein de diverses instances dans le département (Accord sur l’ouverture des commerces, commission urbanisme de la DDT) et en région (URAMO), sans oublier la contribution aux activités de l’AMF nationale. Ces bilans ont été approuvés par les adhérents qui ont, par ailleurs rendu hommage [Le Carnet, pages 58 et 59] aux élus décédés depuis la précédente assemblée et salué l’arrivée de nouvelles personnalités à la fonction de maire.

 

Un échange vif mais riche sur de multiples sujets de la vie locale

Les maires, les présidents d’intercommunalités de Haute-Garonne, les élus communaux et intercommunaux ne ménagent pas leurs efforts pour assurer l’avenir des territoires, le bien-être de leurs populations, la préservation du cadre républicain. Mais, ils ne cachent pas leur inquiétude, leur impression de « ne plus avoir les moyens », d’être toujours plus contraints et de moins en moins écoutés même lorsqu’ils émettent des propositions de bons sens, comme l’a rappelé le président Jean-Louis Puisségur [Avant-propos, pages 3 à 9]. Le débat entre les élus locaux, la tribune, les parlementaires [Le débat, page 34 à 53] a donné lieu a des échanges vifs mais riches autour de multiples sujets – loi NOTRe, services publics locaux, Gemapi, délivrance des titres, gens du voyage, sécurité, rythmes scolaires, sans oublier les emplois aidés.

 

Un effort commun, une solidarité au quotidien plus que jamais nécessaires

Une forte attente de prise en compte des caractères spécifiques des territoires et de changement de méthode dans l’approche qu’en a l’État s’est exprimée, à travers également les interventions de Jean-Luc Moudenc [Grands thèmes : pages 15 à 19], Georges Méric [Grands thèmes, pages 20 à 22], Thierry Suaud [Grands thèmes, pages 23 à 25]. Devant les défis nationaux [terrorisme, mais aussi bonne gestion de la dette publique], ou plus spécifiques à la Haute-Garonne [Grands thèmes : Pascal Mailhos, pages 26 à 31 ; Pierre-Yves Couilleau, pages 32 à 33], il ne fait aucun doute que l’effort commun, la solidarité, tels qu’ils se concrétisent déjà au quotidien entre les différents échelons territoriaux, sont plus que jamais nécessaires.

 

> Lien télécharger le fichier

Partager
Conception, Réalisation Objectif Papillon ©